Bernardo Silva pense que le grand nombre de matches joués par City n’a pas d’impact sur les joueurs…

Une rotation d’effectif intelligente, une grande équipe et une excellente forme physique : City peut jouer sur les quatre tableaux sans avoir peur du burn-out. 

Le meneur de jeu portugais, l’un des meilleurs joueurs de la saison jusque là, pense que les challenges à venir motivent les joueurs plus qu’ils ne les fatiguent.

« Physiquement, on est bien. On a un grand nombre de joueurs, beaucoup d’options. Après la victoire contre Arsenal, on est déterminés à réduire l’écart entre Liverpool et nous », a indiqué Bernardo.

« Notre but est de battre Everton à Goodison Park, prendre les trois points qui nous aideront à disputer le haut du tableau. »

« Ce sera un match difficile à Goodison Park, mais on va faire de notre mieux pour gagner, comme on fait toujours. »

Bernardo a expliqué que la victoire contre Arsenal ce week-end a été vitale pour les champions en titre après la déconvenue à Newcastle. 

À propos de cette victoire contre les Gunners, il a ajouté : « Nous étions heureux de nous être repris en main et d’avoir gagné à la maison contre Arsenal. »

WATCH: City 3-1 Arsenal: Version longue

« C’était important de réagir après le mauvais résultat contre Newcastle – évidemment, nous ne voulions pas ça, mais on peut voir aujourd’hui que notre équipe veut continuer à faire pression. »

« On met la pression sur nos rivaux, on est heureux de cette victoire contre Arsenal. C’était un bon match, on l’a contrôlé du début à la fin. »

« On continue de rêver. On sait que tout est possible en Premier League, il y a beaucoup de matches et tout peut arriver. »

« On a juste besoin de faire le travail correctement. Si c’est le cas, je pense qu’on peut être champions. »

Bernardo concède que cette saison a été plus difficile que la dernière, avec des équipes qui se surpassent pour essayer de stopper l’équipe qui a tout balayé sur son chemin l’an dernier : « À ce moment de la saison l’an dernier, nous avions 10 points de plus que nos poursuivants. Cette année, on est deuxièmes. Mais ça peut très vite changer », a déclaré le milieu portugais.

DOUBLE TROUBLE: KDB and Bernardo celebrate City's second.

« Les choses ne vont pas forcément aussi bien que la saison dernière, mais on doit accepter ça et se battre, tout donner parce que je pense qu’on doit être à la première place.

« Ça ne sera pas facile. On a des matches difficiles. Mais nos adversaires aussi. »

« Les équipes autour de nous sont plus fortes cette saison, elles ont bien préparé leurs joueurs. Surtout Liverpool, qui n’a pas laissé passer beaucoup de points. C’est pour ça qu’ils sont premiers. »

« Les autres équipes nous connaissent bien. Elles savent qu’on est champions et ils ont une motivation spéciale et différente pour jouer contre nous, comme Newcastle.

« On doit faire mieux, dépasser ces difficultés et gagner nos matches. Et ça commence à Everton. »