Face à Hoffenheim ce mardi soir, City a pour objectif de lancer totalement sa campagne en Ligue des Champions après sa défaite face à Lyon lors de la 1ère journée. Pep Guardiola et Vincent Kompany le savent, il y a "cinq finales à jouer" et il ne faudra "sous estimer aucun adversaire".

La Ligue des Champions est très certainement la compétition la plus prestigieuse à remporter. Vincent Kompany en est conscient. Joueur de City depuis 2008, le défenseur belge voudrait évidemment soulever ce trophée avec son club : "J'adorerais remporter la Ligue des Champions avec City, mais je suis réaliste et ça va être très dur. En Europe, il y a six ou sept équipes qui pensent pareil. Nous devons d'abord faire oublier la défaite face à Lyon avant de penser à gagner la compétition."

Pour rêver, il faut donc d’abord décrocher la première victoire de cette campagne 2018/2019 de Ligue des Champions face à Hoffenheim. Ancien joueur d’Hambourg entre 2006 et 2008, Kompany préfère se méfier des clubs allemands : "Le temps passe vite. Hoffenheim était auparavant une équipe de seconde division. Mais nous avons vu la progression de ce club. Nous avons perdu notre premier match et nous ne pouvons sous-estimer aucun adversaire."

Et après le quart de finale la saison dernière en Ligue des Champions, le défenseur belge n’a qu’une seule idée en tête : aller de l’avant. "C’est la dernière compétition qui nous manque et il n’y a rien que nous voulons de plus que cette Ligue des Champions. Je ne veux pas penser au passé, juste jouer à notre niveau. Nous ne pouvons rien demander de plus."

Pep Guardiola n’a lui aussi qu’un seul objectif : débloquer le compteur dans cette phase de groupe. De retour sur le banc de touche, le coach va d’ailleurs rencontrer le plus jeune entraîneur de l’histoire de la Ligue des Champions : Julian Nagelsmann, âgé de 31 ans.

"Je lui ai envoyé un message. Évidemment, je suis impressionné. Il est si jeune, et son équipe ne fait que progresser. Il aura sûrement beaucoup de succès dans sa carrière. J’ai hâte d’être face à lui et j’espère que ce ne sera pas la dernière fois."

Pep ne compte pas pour autant lui faire de cadeau. Après la défaite face à Lyon, le Catalan met un point d’orgue à cette rencontre : "Demain, ce sera notre première finale. Il en reste cinq à jouer dans cette phase de groupe. En Ligue des Champions, il n’y a plus de temps à perdre", avant d’ajouter : "Je donne du crédit à tous nos adversaires. C’est une compétition avec un niveau exceptionnel. Nous essayons d’être le plus régulier possible, je pense qu’on est sur la bonne voie."

Pep espère d’ailleurs pouvoir compter sur Kun Agüero pour cette rencontre importante. Gêné par son pied depuis plusieurs matches, le coach est optimiste : "Agüero est présent car le staff médical a estimé qu’il était apte. Nous déciderons demain s'il sera titulaire ou plutôt Gabriel Jesus."

Après trois victoires consécutives, City espère en vivre une quatrième, pour lancer complètement sa campagne européenne.