quote feed-section sponsor-promos cf show linkedin dugout

Standard Article

Vidéo 1 Galerie photos

Megan Campbell : Prête pour le grand retour !

LEAPING INTO ACTION LIKE... Megan Campbell!

LEAPING INTO ACTION LIKE... Megan Campbell!

On dit souvent que de l'adversité émergent des opportunités. La latérale gauche de City Megan Campbell l'a bien compris...

Après avoir été écartée des terrains à cause d'une blessure au ligament croisé intérieur, l'arrière est de retour en forme et a envie d'aider ses coéquipières à faire un résultat à domicile...

La route a été longue pour se remettre de sa blessure. Un véritable challenge physique et mental que Campbell a relevé, depuis la blessure jusqu'à la guérison... et le succès ?

« Ça fait du bien d'être de retour, a-t-elle déclaré à ManCity.com. La route était longue et jonchée d'embûches mais au final, je vois le bout du tunnel. Il me tarde de revenir sur le terrain avec les filles. »

« Quand vous faites le compte – 15 mois – ça a l'air d'être passé vite mais il y a eu tellement de moments où je me suis dit que ça n'allait jamais finir.3

« Bien sûr, il s'agit des ligaments croisés, c'est très sérieux. Parfois, vous vous demandez même si vous allez rejouer. J'ai été très inquiète. C'est probablement la plus grande épreuve mentale que j'ai eue à affronter dans ma carrière. »

« Les 15 derniers mois ont été des montagnes russes au niveau émotionnel. Ce n'était pas seulement ma blessure, j'ai aussi perdu deux de mes grands-parents, c'était très difficile. » 

« L'équipe et les gens qui m'entouraient – ma famille, mes amis – m'ont beaucoup aidé. Sinon, je serais encore en train de récupérer... »

« Ne pas avoir ma famille autour de moi pendant tout ce temps, c'était compliqué. Mais pendant ces moments, j'ai beaucoup grandi personnellement et je comprends mieux ce dont j'ai besoin et ce dont mon corps a besoin. »

« J'ai aussi appris à accepté qu'il y a des jours difficiles mais qu'à la fin, il y a des jours heureux. C'est ce qui vous aide à avancer – tirer ce qu'il y a de positif dans des périodes compliquées et travailler dessus. »

« Depuis les premiers mois – Noël 2017 – je ne pouvais pas trop en faire, il faut avancer par étapes. Marcher sans béquilles, marcher sans douleur, s'entraîner à la salle, se remettre doucement à courir... »

« Il y a des échecs, mais il faut rester positif et rester concentré sur la prochaine étape. La première fois que j'ai couru sans avoir mal, c'était quelque chose. Quand je n'ai plus eu de douleur au genou, c'était incroyable.

Étape par étape, je me suis remise. J'ai repris le travail avec ballon, pris part à des exercices particuliers ou à un travail de positionnement. Ça fait un bien fou de se sentir à nouveau footballeuse. 

« Finalement, j'ai commencé à voir la lumière au bout du tunnel. Quand je me suis remise à l'entraînement, je plaisantais avec le staff. Je disais que je reviens toujours au printemps après la période hivernale, la neige et la pluie ! »

« Quand je jette un coup d'oeil dans le rétroviseur, je pense que ce qu'il y avait de plus dur, c'est quand l'équipe était en déplacement et que je ne pouvais pas les accompagner. C'est dur de ne pas être avec elles. »

2019

Vidéo

Training: Ain't snow stopping us now!

View original post

« On pourrait penser que c'est plus dur quand elles gagnent, mais quand elles perdent, on se demande si on aurait pas pu les aider, sur le terrain ou dans les vestiaires. »

« C'est un aspect de la récupération qui est difficile. On se sent seul. Je me suis sentie plutôt isolée en général, mais j'ai beaucoup d'amies dans l'équipe qui ont été présentes, qui m'ont aidée à aller mieux quand je ne me sentais pas bien. »

« J'ai une très bonne relation avec Pauline Bremer, on devait guérir en même temps. Je me suis blessée un mois après elle et une des premières pensées qui me soient venues c'est que j'étais contente que Pauline ne soit pas toute seule pendant sa guérison. »

« C'est comme ça que je l'ai vu : une chance de l'aider. J'étais là avant, je savais ce que c'était et je savais comment elle allait."

« Elle était nouvelle au club et ce n'est pas facile de vivre ce genre d'expérience quand on vient de changer de club. Surtout quand l'Anglais n'est pas votre langue maternelle et que vous ne connaissez pas les environs. 

« On s'est beaucoup aidées. Maintenant, on travaille bien ensemble sur le terrain et en-dehors. On est impatientes de jouer ensemble. On a même plaisanté en disant que je serai la passeuse décisive pour son premier but après son retour ! Comme elle n'a pas encore marqué, je me dis qu'elle se retient jusqu'à mon retour ! »

 

 

« Personnellement j'espère juste revenir sur les terrains, quelques minutes pour commencer. »

« Progressivement, j'ai envie d'être en concurrence à mon poste pour motiver les autres, et voir où ça me mènera. »

« Je suppose que je peux tirer des leçons de ma propre expérience. En 2017, quand je suis revenue de blessure, j'ai joué la finale de FA Cup à Wembley et j'ai joué un rôle dans la victoire de l'équipe. C'était fabuleux comme sentiment, surtout que ma famille était présente ce jour-là. »

« J'espère qu'ils pourront me voir soulever trois trophées cette année, je crois qu'on peut le faire. De toute façon, on ne va pas arrêter de se battre jusqu'à la fin ! »