D’un point de vue personnel et collectif, la saison 2018/19 de Raheem Sterling est pleine de succès et il passe, à son tour, sous l’œil du microscope…

Numéro de maillot : 7

Nombre d’apparitions : 51

Apparitions en Premier League : 34

Nombre total de passes en Premier League : 1263

Buts en Premier League : 17

Passes décisives en Premier League : 10

Nombre total de buts : 25

Passes décisives : 18

 

SON moment de la saison

Difficile de choisir un seul moment de cette saison où Raheem Sterling n’a jamais vraiment baissé de niveau.

Il existe beaucoup de moments clés où l’Anglais a été décisif dans certaines victoires.

C’est pour cela que Sterling a été élu Jeune Joueur de l’Année ou tout simplement Joueur de l’Année par la PFA et la Football Writers Association.

Mais c’est sûrement la victoire 3-1 face à Watford en mars qui a capturé l’ensemble de la saison de Sterling, comme un exemple de ses capacités.

Son influence sur l’équipe a été considérable durant cette saison, et beaucoup de fois, l’intelligence et le talent de Sterling ont servi City.

C’était le cas face à Watford, où il marquera un triplé en seulement 13 minutes et son troisième but a un peu plus montré son évolution devant le but, en venant battre deux défenseurs des Hornets avant de terminer l’action avec de l’aplomb.

C’est ce genre d’action qui a permis à Sterling d’élever son niveau de jeu et aujourd’hui, l’ailier anglais montre toutes ses capacités.

 

WATCH: City v Watford: Extended highlights

 

Sa saison en général

25 buts et 18 passes décisives en 51 matches : c’est exceptionnel.

Et c’est normal, car la saison de Sterling est exceptionnelle.

Son efficacité et son implication dans le dernier tiers de la saison étaient les signes du progrès de Sterling sous Guardiola, mais ce n’est pas tout.

Le numéro 7 de City a démontré une certaine maturité dans son style de jeu, pour devenir un leader dans l’effectif.

À beaucoup de moments, l’Anglais a su répondre présent dans des moments fatidiques, comme son but face à Schalke ou face à Crystal Palace, ou encore son penalty de la victoire face à Chelsea en finale de la Carabao Cup.

Ça, c’est sur le terrain. En dehors, il a su être au même niveau, en prenant la parole sur les problèmes liés au racisme.

Un modèle.