Raheem Sterling continue de montrer ses qualités pour Manchester City et l’Angleterre. Coup d’œil sur ses performances, qualités et statistiques.

Encore un bon début de saison pour Raheem Sterling. Qu’il soit sur le côté ou en pointe, il continue d’être décisif devant les buts adverses et, sur les 18 derniers mois, il a su se montrer indispensable pour City et l’Angleterre.

L’attaquant des Citizens est impliqué dans six buts (4 buts pour 2 passes décisives) dans les sept premiers matches de Premier League, un rendement exceptionnel. Mais ce niveau de performance n’est pas nouveau avec Sterling. Avec 23 buts en 43 matches toutes compétitions confondues la saison dernière, il a aussi délivré 17 passes décisives. Des statistiques impressionnantes pour un ailier.

Sa première réalisation de la saison, face à Arsenal (son 50ème but en Premier League de sa carrière), était sans doute le plus beau de ce début de campagne. Dribble sur Hector Bellerin et sur Matteo Guendouzi avant d’envoyer une frappe puissante lucarne opposée. Petr Cech ne peut rien, et la domination de City était récompensée. Après une Coupe du Monde réussie, ce retour en championnat montre son développement en terme de volume, de physique et de professionnalisme.

Par ailleurs, sa vitesse et sa capacité à se défaire de son vis-à-vis sontun calvaire pour les défenses adverses. Sa flexibilité est potentiellement sa meilleure arme. Il peut jouer à gauche, à droite ou en pointe, donnant un maximum d’options à Pep. Si Leroy Sané n’est pas disponible, il peut prendre sa place. S’il n’y a pas d’attaquants de disponible en pointe, il peut se fondre en numéro 9. Une raison qui fait de lui un joueur indispensable.

Ce lundi soir, il a même inscrit un doublé avec l’Angleterre face à l’Espagne. Une première pour un joueur anglais depuis 1987.

Son premier but démarrait du gardien Jordan Pickford. Une passe brillante pour Harry Kane, créant un trois contre trois en attaque. Kane lance Marcus Rashford, qui met Sterling dans les meilleures conditions. Son premier contrôle lui permet de se défaire de Marcos Alonso, avant d’envoyer le ballon dans la lucarne opposée de De Gea. Une finition de très haut niveau, qui pourrait devenir un but de légende pour l’Angleterre.

Son deuxième but, après avoir terrorisé la défense adverse, permettait à l’Angleterre de se diriger vers une victoire historique : l’Espagne perdait pour la première fois un match à domicile depuis 15 ans.

Ces deux buts furent les premiers pour Sterling, après 3 ans, et 27 apparitions avec sa sélection. Ses performances en Coupe du Monde étaient excellentes, mais sans inscrire le moindre but, certains doutaient de sa contribution. Cette dernière performance aura eu le mérite de mettre tout le monde d’accord.

Sterling est capable d’atteindre un niveau encore plus élevé dans les mois à venir. Fort physiquement, rapide et très adroit dans la surface, que demander de plus à un attaquant moderne ?