quote feed-section sponsor-promos cf show linkedin dugout

Actus de l'équipe première

Vidéo 1 Galerie photos

City, une affaire qui marche

CELEBRATION TIME: Leroy is all smiles after breaking the deadlock

CELEBRATION TIME: Leroy is all smiles after breaking the deadlock

Manchester City continue sa série d’invincibilité en Premier League après sa victoire 2-1 face à Watford ce mardi. Notre journaliste Rob Pollard revient sur cette folle série.

1. Les ailiers jumeaux

La performance de City résident en partie aux prestations incroyables de nos deux ailiers face à Watford.

Leroy Sané à gauche et Riyad Mahrez à droite ont donné des sueurs froides aux locaux.

La vitesse de Sane est électrique, et il en est à présent à 5 buts et 4 passes décisives lors de ses 6 derniers matches.

De l’autre côté, l’habilité de Mahrez à battre les défenseurs et à délivrer des ballons dangereux dans la surface ont été mis en lumière ce soir là.

Et il s’est encore une fois montré décisif avec une finition magnifique pied gauche.

Deux joueurs brillants.

 

2. En forme

La forme actuelle de City est indéniable.

La victoire face à Watford a maintenu la série d’invincibilité en Premier League depuis le début de saison. 13 victoires et 2 nuls après 15 journées.

Il faut revenir à la saison dernière, avec une défaite 3-2 face à Manchester United pour retrouver trace d’une défaite en championnat. Depuis, City culmine à 21 matches sans défaites.

Pour aller plus loin, City n’a perdu qu’à deux reprises… lors des 60 derniers matches en Premier League. Une forme étincelante.

 

3. Différence de buts

Depuis le début de saison, nous avons marqué 45 buts, pour seulement 7 concédés. Avec une différence de buts à +35, il s’agit là de la meilleure différence à ce stade du championnat depuis 125 années !

L’équipe de Sunderland en 1892-93 culminait à 39 de différence de buts.

 

4. Rotation

Avec 14 matches en 44 jours, la rotation au sein de l’effectif des Citizens s’avère être vitale.

Pep Guardiola a opéré six changements pour cette rencontre au Vicage Road, avec Kyle Walker, Vincent Kompany, Fabian Delph, Riyad Mahrez, David Silva et John Stones présents sur la feuille de match.

La qualité de l’effectif permet de constater que la différence de niveau n’aura pas été existante.

 

STRIKE ONE: Leroy Sane beats Ben Foster for our opener

Highlights

Vidéo

Watford 1 City 2: Extended highlights

View original post

 

5. Toujours de quoi s’améliorer

Guardiola est connu pour être perfectionniste. Et ses commentaires d’après-match le prouvent : « On a commencé à perdre des ballons et on leur a laissé l’opportunité de revenir au score. Et bien sûr, quand ils ont marqué à 10 minutes de la fin du match, on a souffert. Dans ce championnat, il faut marquer ce troisième but et si on ne le fait pas, on souffrira tôt ou tard. »

City s’est montré impérial pendant 85 minutes, mais la fin du match aura été quelque peu chaotique. Watford marquait et se montrait ensuite extrêmement dangereux avec de longs ballons. Le match nul était envisageable.

Mais Guardiola utilisera ce moment de flottement comme une arme face à ses joueurs : impossible de se détendre en Premier League.

 

6. Centurion

 

Il s’agissait d’une nuit spéciale pour Nicolas Otamendi.

L’Argentin a fait sa 100ème apparition en Premier League avec City.

Bravo Nico !

Actus de l'équipe première

Pour Otamendi, décembre sera la clé du titre

Nicolas Otamendi explique que la rotation en décembre de l’effectif sera vitale pour garder un effectif frais et compétitif.

Nicolas Otamendi explique que la rotation en décembre de l’effectif sera vitale pour garder un effectif frais et compétitif.

Actus de l'équipe première

Pep : On s’est rendu la tâche difficile

TALKING POINT: Pep Guardiola fires out some instructions to his players

Pep Guardiola a admis que l’incapacité à marquer le troisième but aurait pu coûter cher au Vicarage Road.

Pep Guardiola a admis que l’incapacité à marquer le troisième but aurait pu coûter cher au Vicarage Road.

Comptes-rendus des matchs

Une belle frayeur, mais une victoire méritée