Analyse de la victoire en Ligue des Champions face à Hoffenheim (2-1).

 1. Le job est fait

La tâche était claire : remporter un point pour sécuriser la première place du groupe F.

L’exécution fut un peu compliquée, avec des visiteurs déterminés à rester européens, comme le prouve ce pénalty provoqué en première mi-temps.

City n’a cependant pas paniqué, grâce notamment à un Leroy Sané très en jambe, auteur d’un doublé !

Il fallait une réaction à la défaite de ce samedi face à Chelsea : c’est désormais chose faite. Reste maintenant aux Skyblues de démarrer une nouvelle série de victoires.

Le prochain challenge : Everton.

2. IN-Sane

L’Allemand a encore une fois proposé une performance exceptionnelle.

Pour ses 10 derniers matches toutes compétitions confondues, le joueur de 22 ans culmine à 8 buts pour 4 passes décisives.

Il a permis à City de revenir au score juste avant la mi-temps, grâce à un coup franc magistral. Il devient d’ailleurs le premier allemand à marquer un coup franc en Ligue des Champions depuis Özil en octobre 2015, face au Bayern.

Le travail à l’entraînement aura donc payé pour le jeune ailier, tout comme sa finition pour le 2-1, face à un Baumann en très grande forme malgré la défaite de son équipe.

3. Abondance d’occasions

Si cette rencontre dans le groupe F avait moins d’importance que la rencontre entre le Shakhtar et Lyon, City a malgré tout proposé une copie très chargée face à Hoffenheim.

Occasion sur occasion, les spectateurs de l’Etihad Stadium n’ont pas pu se reposer très longtemps !

Au total, City s’est procuré 25 occasions dans ce match, avec 10 frappes cadrées, et les montants trouvés à 3 reprises !

Heureusement, le nombre d’occasions manquées n’a pas été déterminant dans le résultat, mais Pep Guardiola voudra sûrement une finition plus juste dès la rencontre de samedi.

 

WATCH: City 2-1 Hoffenheim: Match highlights

 

4. Un Foden en or

Quelle semaine pour Foden !

Après avoir prolongé avec son club formateur jusqu’en 2024, le jeune anglais a failli fêter sa première titularisation en Ligue des Champions de la meilleure des manières : avec un but sublime !

Mais encore une fois, Baumann est venu briser le rêve de Phil, auteur pourtant d’une volée parfaite en deuxième période.

Façonné pour devenir un grand joueur de City et de sa sélection, le jeune milieu de terrain gravit les échelons à une vitesse folle.

5. Quel adversaire en huitième de finale ?

Marquez la date dans le calendrier : lundi prochain, à 12h00, le tirage au sort pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions sera lancé ! « À cause » de la progression des clubs anglais, City n’a que 4 adversaires éligibles : l’Atletico Madrid, Schalke, l’AS Rome et l’Ajax.

Une préférence ?