Le groupe de Manchester City en Champions League est confirmé. Jetons un oeil sur le groupe des Skyblues...

1 Un pas de plus

Le prochain challenge pour les hommes de Guardiola : que le jeu fabuleux qu’ils ont proposé la saison dernière en Premier League soit le même en Europe.

Après une défaite frustrante en 1/8e de finale contre Monaco pour la première saison de Pep au club, c’est une défaite en quarts de finale contre Liverpool qui attendait les Skyblues. 

Étant donné la qualité de l’équipe de City – sans parler de la détermination de l’équipe à chercher la coupe – il y a une vraie raison de croire en les chances des Citizens pour cette compétition… 

2 Grosse charge de travail

Le plus grand challenge pour n’importe quel club anglais est d’avoir les ressources nécessaires pour jouer sur les deux tableaux : le championnat – très exigeant – et la Champions League.

De ce point de vue, City a un ou deux temps d’avance et a l’air d’être plutôt bien préparé pour l’automne… 

Mises à part les blessures de Kevin De Bruyne et de Claudio Bravo, City a une équipe riche en talent, mais ce n’est pas sa seule qualité : Pep a une myriade de possibilités à sa disposition pour former son XI de départ.

De plus, l’arrivée de Riyad Mahrez – un joueur qui a brillé avec Leicester en Champions League durant deux saisons – va aider City à augmenter encore sa puissance de feu. 

3 De vieux amis

La saison dernière, City était aussi dans le groupe duShakhtar Donetsk. Nous avons pu constater la qualité de leur effectif… 

Notre victoire (2-0) à l’Etihad aurait pu paraître confortable sur le papier, mais ils ont proposé un jeu excellent, produit un jeu de passes bien huilé, contre lequel on a eu de grandes difficultés par moments.

WATCH: Highlights: City 2-0 Shakhtar Donetsk

Deux stars de cette équipe, Fred et Bernard, ont quitté le club cet été pour Manchester United et Everton respectivement.

Malgré tout, deux brésiliens évoluent encore dans leur club, Maycon et Fernando. Étant donné le passif du Shakhtar en termes de contrats signés avec des Sud-Américains de classe mondiale, ils peuvent tout de même être une vraie menace.

Lorsqu’on a essuyé la défaite au match retour en Ukraine la saison passée, nous étions déjà qualifiés. Mais ce match peut donner une idée de la qualité des Ukrainiens.

Il faudra définitivement se méfier du Shakhtar, qui peut proposer une belle opposition… 

4 ...et un pas vers l’inconnu

Contrairement à Donetsk, nous n’avons jamais rencontré les deux autres clubs du groupe, Lyon et Hoffenheim. Voilà un pas vers l’inconnu pour les Skyblues. 

Lyon a terminé troisième de Ligue 1, comme Hoffenheim en Bundesliga. 

Si l’on peut considérer que certains groupes sont extrêmement relevés, le staff de City peut être satisfait d’un tirage qui est plutôt favorable au club.