équipe première

Pourquoi 'We're Not Really Here'

Pourquoi 'We're Not Really Here'
Nous sommes de retour.

Mercredi 17 juin, City fera son retour tant attendu en Premier League contre Arsenal.

Après plus de trois mois sans jouer, on est impatients de retourner sur le terrain – malgré cela, tout le monde au club est désolé de ne pas pouvoir accueillir les supporters au stade en raison des mesures de sécurité liées à la pandémie de COVID-19.

Nous savons tous que le football n'est pas pareil sans vous.

Nous sommes ravis de pouvoir rejouer, mais rien ne remplace l'émotion, la passion et la communion ressentis lorsque vous êtes avec nous pour regarder ce sport extraordinaire.

Vous manquerez à nos joueurs, à Pep et au staff.

Mais City veut que vous sachiez que l'on va faire tout ce qu'il faut pour vous accueillir à nouveau au stade et s'assurer que vous pourrez profiter du match du mieux possible.

Pendant ce temps, nous voulons que vous suiviez chaque étape du retour de l'équipe.

C'est la raison pour laquelle nous lançons une campagne, appelée 'We're not really here', une phrase qui veut dire que nos supporters nous manquent.

Et nous avons beaucoup de choses à venir pour vous dans les jours à venir, en attendant notre retour.


Dans les prochains jours, nous vous tiendrons informés d'un nouveau show lors des jours de match, qui incluront notamment nos propres commentateurs, ainsi que des invités spéciaux – les détails vous seront bientôt communiqués.

Nous vous donnerons les détails du reste de nos contenus, comprenant notre Match Day Centre amélioré ainsi que les nouvelles et le point de vue de Pep Guardiola et de l'équipe, tant dans la préparation des matches que dans l'après-match.

Pour ceux qui pensent être équipés de deux écrans en attendant le retour du football, nous voulons qu'ils soient avec nous pour « We're Not Really Here ».

Le titre, bien sûr, se réfère à un hymne qui a été un chant populaire parmi nos supporters lors des vingt dernières années.

“We are not, we're not really here,
“We are not, we're not really here,
“Just like the fans of the Invisible man, we're not really here.”

Le chant a eu son succès. Tant et si bien qu'il y a eu une pièce de théâtre baptisée « We're Not Really Here » qui retraçait nos hauts et nos bas, qui s'est tenue au Manchester's Contact Theatre en 2017.

Mais comme tous les chants de supporters ,les mythes et les disputes pleuvent autour des origines de la chanson. L'air est basé sur la mélodie du chant « We shall not be moved », qui est devenu un hymne puissant en faveur des droits civiques aux Etats-Unis.

Certains pensent que le chant a émergé entre des fans dans un bar de Dublin lorsque City était en Irlande pour au milieu des années 90.

Une autre école pense que les fans de City, lors de notre descente en Division Two en 1998, qui ne pouvaient pas croire que nous arrivions si bas, ont décidé d'entonner le chant pour se tourner en dérision, comme c'est souvent le cas.

Selon une autre théorie, ce chant aurait fait surface lors d'un match à l'extérieur, à Milwall, alors que des fans de City avaient réussi à déplier une bannière dans les tribunes adverses.

Malgré toutes ces théories, ce qui semble le plus plausible est que cette chanson ait été adoptée par les fans au milieu des années 90 en mémoire à un homme qui est décédé dans des circonstances tragiques.

Il y a beaucoup de théories derrière l'un des chants de supporters les plus uniques, mais peut-être n'en connaîtrons-nous jamais l'origine exacte.

Quelle qu'elle soit, ce chant a fait battre le cœur des supporters de City. « We're not really here » a pris tout son sens pendant la période où City était dans des divisions inférieures à la fin des années 90, quand il était chanté avec fierté à York City, à Chesterfield ou encore à Lincoln City.

WATCH: Coming soon to City+: Made in Belgium

C'est vite devenu un élément sonore des matches de City, à la fois à domicile et à l'extérieur. Il fait partie de la culture du club.

Notre manager de l'époque, Joe Royle, a été frappé par ce chant : « Je n'arrêtais pas de sourire aux supporters. Je souris encore quand je regarde la télévision ou quand je suis à un match et que la foule entonne 'We're not really here', qui est probablement le meilleur chant de tous les temps. »

« Je ne sais pas où ça a commencé. À York, Port Vale, Wycombe ? Quand je vois des fans de City, ils me disent qu'ils m'ont aimé cette saison et qu'ils ont apprécié cette période. »

D'une chanson qui traduisait l'humour des fans de City à l'époque, « We're Not Really Here » est devenu un hymne qui a accompagné l'équipe dans ses succès récents.

Maintenant, on se concentre sur le présent et la tension monte avant le retour de la compétition.

Avant que la saison ne reprenne, nous aimerions aussi que beaucoup de nos supporters fassent partie de l'événement. Montrez-nous vos couleurs ! Partagez-nous vos designs pour une bannière qui sera affichée au stade. Qu'au moment où nos joueurs entreront sur le terrain, ils sachent que vous êtes avec nous.

« We're not really here » – tous les fans de City le savent.

Partenaires officiels

Mancity.com

31?