équipe première

EURO 2020 : le bilan des Citizens

Malheureusement, aucun joueur de Manchester City n’a pu soulverer la coupe à Wembley dimanche soir.

L’heure était à la joie pour notre ancien coach Roberto Mancini, vainqueur de l’EURO 2020 avec l’équipe d’Italie au terme de la séance des tirs au buts. Une issue cruelle pour nos quatre internationaux anglais : Phil Foden, Raheem Sterling, Kyle Walker et John Stones.

Offrez-vous la gamme Madchester

13 Citizens ont pris part à la compétition, et tous ont passé la phase de groupes. Voici leurs parcours.

Nathan Ake

Après une première année mancunienne perturbée par les blessures, le joueur de 26 ans n'a pas pu se frayer un chemin dans le onze de départ de Frank de Boer, n'ayant joué que 52 minutes dans le tournoi jusqu’à l’élimination des Pays-Bas à la surprise générale face à la République tchèque.

Ake a notamment fourni la passe décisive au but tardif de Denzel Dumfries lors de la victoire spectaculaire 3-2 contre l'Ukraine.

Utilisé sur la gauche d'une défense à trois, son centre précis a été le point culminant du tournoi pour notre n°6.

Kevin De Bruyne

Le meneur de jeu a marqué une fois et livré deux passes décisives avec la Belgique atteignant les quarts de finale où elle a été battue par les futurs champions, l'Italie.

De Bruyne a manqué le match d'ouverture du tournoi après avoir rejoint l'équipe tardivement à la suite d'une opération mineure requise suite à sa blessure au visage, subie lors de la finale de la Ligue des champions contre Chelsea.

Mais il a aidé l'équipe de Roberto Martinez à s’offrir une victoire face au Danemark lors du match suivant.

Une fois entré en jeu à la mi-temps, il a trouvé Thorgan Hazard pour l’égalisation, avant d’inscrire le but vainqueur depuis les abords de la surface.

Une nouvelle passe de sa part a offert le but vainqueur de Romelu Lukaku contre la Finlande, avant qu'il ne subisse une nouvelle blessure, cette fois à la cheville, qui le force à quitter le terrain face au Portugal en huitième de finale.

Remis à temps pour affronter l'Italie, il n'a pas été en mesure d'envoyer la génération dorée de la Belgique en demi-finale.

Ruben Dias

Le défenseur central a joué chaque minute des quatre matchs du Portugal, qualifié au sein du fameux « groupe de la mort » avant de s’incliner devant la Belgique.

Dias a aidé les hommes de Fernando Santos à garder leur cage inviolée lors de la victoire face à une vaillante Hongrie en ouverture, mais a marqué un but contre son camp lors de la défaite 4-2 contre l'Allemagne en voulant dégager un centre de Robin Gosens.

Il est le joueur portugais à avoir complété le plus de passes (304).

Phil Foden

Ce fut une fin de tournoi particulièrement terne pour Foden, blessé et inapte à aider ses partenaires en finale.

Son EURO avait pourtant brillamment débuté, avec une performance impressionnante lors de la victoire 1-0 sur la Croatie ; suffisant pour qu'il conserve sa place contre l'Écosse le match suivant. Mais par la suite, il a été laissé de côté contre la République tchèque, ainsi que contre l'Allemagne en huitième de finale et l’Ukraine en quarts.

En demi-finale, il est néanmoins sorti du banc en prolongation contre le Danemark. La joie sur son visage était à l’image de celle de le l’Angleterre du football, qui s’offrait sa première finale depuis 55 ans.

Ilkay Gundogan

Le milieu de terrain a débuté chaque match de l'Allemagne, qui terminait deuxième derrière la France dans le groupe F, le « groupe de la mort », mais est resté remplaçant contre l'Angleterre à Wembley.

Aymeric Laporte

Le défenseur de 27 ans a joué l’intégralité des matchs de l’Espagne, en lice jusqu’en demi-finale, grâce notamment au plus grand total de passes effectuées du tournoi.

Après avoir décidé de représenter l’Espagne plutôt que la France, Laporte est devenu une figure clé de l'équipe de Luis Enrique et a marqué son premier but en sélection de la tête tête lors de la victoire 5-0 contre la Slovaquie au premier tour.

En quarts de finale, une confusion entre lui et son partenaire en défense centrale Pau Torres a permis à Xherdan Shaqiri d'égaliser et à la Suisse de pousser l'Espagne aux tirs au but. Victorieux, les Espagnols tomberont aux tirs au buts suivants, contre l’Italie.

Rodrigo

Après avoir été titulaire pour les deux premiers matchs du tournoi, notre joueur a été réduit à un rôle de remplaçant lorsque Sergio Busquets est revenu du côté espagnol.

Même remplaçant, il était l'homme de confiance de Luis Enrique lors de la phase à élimination directe et est notamment entré en jeu pour clore la victoire 5-3 contre la Croatie en huitièmes de finale.

Bernardo Silva

Bernardo a commencé chaque match du Portugal jusqu’aux huitièmes de finale, mais a été remplacé à chaque fois en seconde période.

Bien qu'il soit entré dans le tournoi avec cinq buts et neuf passes décisives à son actif pour City au cours de la saison 2020/21, ses sorties précoces ont empêché le meneur de jeu de briller.

Raheem Sterling

Le meilleur Anglais.

La place de l'ailier de City dans le onze de départ des Three Lions a été remise en question avant le tournoi, mais il a connu un superbeparcours, marquant trois buts et fournissant une passe décisive.

John Stones

Stones a été exceptionnel pour City lors de la saison 2020/21 et sa forme en club lui a permis de se transcender sur la scène internationale.

Il a débuté chaque match avec l’équipe d’Angleterre, qui n'a concédé que deux buts et est entré dans l'histoire en tant que première équipe à disputer les cinq premiers matchs d’un EURO en gardant ses cages inviolées.

Ferran Torres

Après avoir fait ses débuts à City la saison dernière, Torres superbement débuté sa carrière internationale, marquant six fois lors de ses 10 premiers matchs.

Et l'ailier de City a produit plusieurs moments forts dans le parcours de l'Espagne jusqu’en demi-finale.

Le joueur de 21 ans a joué à chaque match pour l'équipe de Luis Enrique, les points culminants étant son joli but lors de la victoire 5-0 contre la Slovaquie en phase de groupes, et sa réalisation en huitième de finale contre la Croatie.

Kyle Walker

Comme Stones, Walker faisait partie intégrante de la défense de l'Angleterre, jouant à la fois son rôle traditionnel d'arrière latéral et celui d'arrière central dans une défense à trois.

Il n'a pas joué contre l'Écosse, mais a commencé tous les autres matchs du tournoi. Pour les Three Lions, personne n'a effectué plus de récupérations de balle.

Oleksandr Zinchenko

L'arrière latéral a joué chaque minute de la campagne ukrainienne, qui s'est soldée par une défaite 4-0 contre l'Angleterre en quart de finale.

Contrairement à son rôle à City, le joueur de 24 ans a été déployé au milieu de terrain par Andriy Chevtchenko. À ce poste, son impact a été le plus dévastateur lors de la victoire 2-1 contre la Suède en huitième de finale, avec un but égalisateur et une passe décisive au bout des prolongations.

Partenaires officiels

Mancity.com

31?
loading