Georgia Stanway a appelé ses coéquipières à être aussi combattives dans chacun des matches restants comme elles l'ont été contre Arsenal.

Les Citizens sont désormais premières du championnat après leurs trois précieux points glanés dans la course au titre, et ce grâce à des buts signés Pauline Bremmer et Lauren Hemp.

C'était un match passionnant. C'était aussi le dernier avec Nick Cushing aux commandes avant son départ pour le New York City FC, où il va prendre la place d'entraîneur adjoint.

Stanway était ravie de voir l'entraîneur de 35 ans partir sur une bonne note, et elle espère que ses efforts seront récompensés à la fin de la saison avec des trophées à la clef.

« Je ne pense pas qu'on aurait pu lui dire au revoir de meilleure manière », a-t-elle réagi.

« Ce n'est pas une mauvaise façon de finir les six ans qu'il a passés au club ! C'était une incroyable façon de mettre un terme à cette époque.

« On a adoré les moments qu'on a passés avec lui, on a gagné beaucoup de trophées.

« Maintenant, c'est le moment de se concentrer sur la suite. On doit passer à autre chose et s'assurer que les résultats continuent à être aussi bons en continuant à jouer de cette façon-là jusqu'à la fin de la saison. »

Depuis son poste inhabituel de latérale (elle remplace Aoife Mannion, blessée, et Janine Beckie, actuellement en sélection avec le Canada), Stanway a rendu une très belle copie.

Alors qu'Arsenal pressait pour égaliser, la joueuse de 21 ans a fait montre de ses capacités défensives. Elle a donné de sa personne, et était ravie d'avoir un rôle à jouer dans cette solide performance collective.

« J'aime bien jouer à ce poste, arrière droit », a-t-elle ajouté. « Je fais mon boulot pour l'équipe. »

« Ce n'est pas mon poste habituel, mais si les choses se présentent comme ça à nouveau, je jouerai à nouveau à droite. C'est bien sûr une position différente de mes habitudes. Je suis une attaquante, j'aime marquer des buts. »

« Ma façon de jouer est très agressive – c'est mon jeu – mais il faut savoir quand et où le faire. »

« D'un point de vue individuel, je n'ai pas fait du mauvais boulot. Les filles sont contentes de moi. »

« J'ai eu l'opportunité de jouer contre Arsenal mercredi (en Continental Cup) et j'ai su comment Beth Mead aimait jouer – elle aime centrer, mais elle est droitière, elle aime aussi repiquer dans l'axe. »

« C'était mon boulot de la stopper dans ses intentions et de la battre en un contre un ».

« On n'avait pas beaucoup de temps pour s'entraîner mais je pense que ça a marché. »