City est arrivé sur le terrain avec une place en finale à défendre. Après avoir gagné 3-1 à Old Trafford, il fallait tout au moins tenir le score... 

Ce qu'il s'est passé

Les hommes de Pep Guardiola sont d'abord passés par une phase d'observation en face des Red Devils. Le bloc de City exerçait un pressing efficace à la perte du ballon.

À la 7e minute, Gündogan visait Kun Agüero d'une sublime transversale. L'Argentin était à la réception, mais sa tête était détournée par De Gea. Deux occasions ont suivi, mais la défense des hommes d'Ole Gunnar Solskjaer étaient sur ses gardes.

Agüero faisait ensuite un festival dans la moitié de terrain des Red Devils. L'Argentin faisait la passe vers Sterling, qui remisait mais El Kun faisait le contrôle de trop avant la frappe, De Gea déviait.

TUSSLE: De Bruyne challenges Fred for the ball in midfield.

Le jeu était par la suite plus équilibré mais les occasions étaient en faveur de City, United ne parvenait pas à amener le danger.

Les occasions continueront à être en faveur des Citizens, avec un beau travail du Kun, notamment, mais les Red Devils restaient efficaces en défense, notamment sur la superbe passe de KDB vers Sterling dans la profondeur depuis le milieu de terrain. Malheureusement, un Maguire très en forme arrêtait son compatriote dans sa course.

Hélas, le manque de réussite et de tranchant des hommes de Pep Guardiola était puni sur coup franc peu après la demi-heure de jeu. Sur un coup franc tiré par Fred, Matic exécutait une belle demi-volée qui ne laissait aucune chance à Bravo... 0-1.

OPENER: Matic celebrates giving the visitors the lead ten minutes before the interval.

On pensait que les Citizens allaient revenir sur un but de Sterling, mais l'ailier était signalé hors-jeu. Dommage, la séquence de passes était magnifique. Score à la mi-temps : 0-1.

Le début de la deuxième mi-temps était difficile pour les Skyblues. Les hommes en bleu peinaient à se trouver et faisaient preuve d'une certaine fébrilité. Dans le même temps, United semblait trouver quelques brèches où s'engouffrer, mais sans vraiment faire trembler la défense de City. Le match pouvait basculer à tout moment... Et on pensait que ce serait peu avant l'heure de jeu, moment qu'a choisi KDB pour distiller une de ses superbes passes vers Sterling. L'Anglais tentait de dribbler De Gea, mais une fois le gardien contourné – et la défense revenue devant lui – il ne cadrait pas sa frappe...

RAZZLE DAZZLE: Sterling does well to get past De Gea but blazes over the bar.

Après la soixantième minute, les hommes de Pep respiraient un peu plus qu'en début de mi-temps. Le pressing reprenait, la machine repartait de plus belle... Sans pour autant se créer d'occasion franche. Enfin, jusqu'à la 57e minute et un missile signé Kyle Walker, une frappe dont le latéral anglais a le secret.

À la 73e minute, ensuite, vint l'une des occasions du match pour City. Kun prenait le ballon des pieds de De Gea, transmettait à David Silva, qui hésitait à tirer et a plutôt donné le ballon à Gündogan, qui voyait deux défenseurs fermer la porte du but... Les Citizens avaient du mal à se mettre à l'abri.

Un quart d'heure avant la fin du temps réglementaire, Matic était expulsé après un deuxième carton jaune, les Skyblues allaient évoluer à 11 contre 10. Le jeu allait ensuite être plus fermé... Ce qui n'a pas empêché Man City de se faire peur une dernière fois, après une faute d'Otamendi sur Maguire à l'entrée de la surface. Heureusement, le mur arrête le tir de Fred et, après de longues minutes, City peut enfin respirer et savourer sa place en finale.

PEP TALK: Guardiola provides his instructions to Bernardo.

Ce qu'en pense le coach

« On a joué contre une équipe physique. Le but qu'on a encaissé l'a été sur coup de pied arrêté, c'était leur premier tir cadré. Je suis satisfait de la façon dont les joueurs ont joué avec les problèmes qu'on a en défense. J'essaie d'envoyer un message à mes joueurs sur la façon de jouer. Le message était clair : il fallait attaquer. United a gagné, mais les gens ne peuvent pas dire qu'on voulait défendre. Il y avait six attaquants. Tous les joueurs voulaient attaquer et être créatifs. »

Ce que ça veut dire

City ira à Wembley pour la finale de Carabao Cup le 1er mars contre Aston Villa.

Et après ?

Manchester City recevra Tottenham dimanche, dans le cadre de la Premier League.