quote feed-section sponsor-promos cf show linkedin dugout

Comptes-rendus des matchs | Season 2017/18

Vidéo Galerie photos

Leicester02 Leicester City 0
Man City 2

​ROCKET: Kevin De Bruyne's fearsome strike leaves Leicester's Kasper Schmeichel with no chance.

​ROCKET: Kevin De Bruyne's fearsome strike leaves Leicester's Kasper Schmeichel with no chance.

Premier League King Power Stadium Att:31908 samedi 18 novembre 2017 15:00:00

Leicester City

0
0 - 2

Manchester City

2

Gab. Jesus De Bruyne

Arbitre
Graham Scott

Leicester City:

  • Schmeichel
  • Morgan
  • Simpson
  • Fuchs
  • Maguire
  • Gray
  • Mahrez (Slimani 83e)
  • Iborra (Okazaki 83e)
  • Ndidi
  • Albrighton (Iheanacho 67e)
  • Vardy
Remplaçants non utilisés:
King, Chilwell, Hamer, Dragovic

Manchester City:

  • Ederson
  • Stones (Mangala 31e)
  • Kompany
  • Delph
  • Walker
  • De Bruyne (Gündogan 89e)
  • Silva
  • Fernandinho
  • Sterling (B. Silva 84e)
  • Sané
  • Gab. Jesus
Remplaçants non utilisés:
Silva, Touré, Bravo, Agüero

Pos Team P GD Pts
1 Manchester City 12 +33 34
2 Manchester United 12 +21 26
3 Chelsea 12 +13 25
4 Tottenham Hotspur 12 +11 23

D’un revers de manche, les Skyblues ont su balayer toutes les interrogations qui planaient sur leur capacité à gagner cette rencontre.

Le retour de Kompany, la possible méforme de Delph et le récent malaise d’Agüero en sélection n’ont cependant pas empêché les Citizens de glaner une autre victoire grâce à des buts signés Gabriel Jesus et Kevin De Bruyne. Seule ombre au tableau : la perte de Stones, sorti prématurément sur blessure.

En résumé

Après un départ en trombe, Kompany se faisait peur (3e) et était averti d’un carton jaune qui aurait pu être plus foncé… Suite au contre raté des Skyblues, Vardy était lancé en profondeur et le capitaine belge, de retour après plus de douze semaines sans jouer, manquait son tacle et fauchait l’attaquant anglais.

City ne balbutiait pas son jeu et tenait parfaitement la possession du ballon. Mais le quadrillage et l’alignement des Foxes empêchaient les Skyblues de se créer de réelles occasions en début de rencontre.

Grâce aux changements de rythme de Mahrez, les locaux montraient aux leaders de Premier League qu’ils allaient vendre chèrement leur peau. Fabian Delph (18e) intervenait solidement sur une tentative de l’ailier algérien.

Un vrai match anglais, où la vitesse de jeu et la précipitation prenaient parfois le pas sur la précision nécessaire à la conclusion de certaines actions. La première grosse occasion était toutefois pour City ! Sané servait un David Silva qui cherchait le premier poteau en première intention mais Schmeichel s’étendait pour claquer le ballon en corner (21e).

À la 28e minute, un silence de plomb s’abattaient sur la tribune réservée aux Cityzens ayant fait le déplacement au King Power. Sur un sprint, John Stones s’arrêtait net et se tenait directement l’arrière de la cuisse… Remplacé immédiatement par Eliaquim Mangala, John Stones quittait ses partenaires, très ému.

City se relevait de ce coup dur et continuait de pousser Leicester. Mais les Citizens n’étaient pas assez précis et n’ajustaient pas suffisamment leurs transmissions. De plus, Leicester contenait les offensives de City et offrait donc une confrontation alléchante.

Et au meilleur des moments, City prenait les devants (45e) ! Juste avant la pause et face à une défense ultra-regroupée, Gabriel Jesus permettait aux siens de sortir de l’impasse en ouvrant le score.

Dans de minuscules espaces, De Bruyne combinait avec Sterling, qui lui lançait de manière splendide David Silva. Fidèle à lui-même, El Mago servait Gabriel Jesus qui n’avait ‘’plus qu’à’’ terminer dans le but vide. Une action somptueuse et collective de la part des Citizens.

Après la pause, les Foxes revenaient avec les avec mêmes bonnes intentions. Profitant d'un coup-franc, les locaux touchaient le poteau après un premier sauvetage d’Ederson.

Après cette alerte, Man City se devait de trouver une deuxième et n'a pas perdu une minute pour prendre d'assaut le but adverse.

Sur un contre éclair, Sané trouvait en retrait De Bruyne. Depuis les vingt mètres, le belge décochait une frappe du gauche exceptionnelle dans la lucarne du gardien danois (48e) et faisait (comme souvent) preuve d’un geste de Fuoriclasse.

Une minute plus tard, Jesus, laissé seul dans la surface, manquait sa reprise face à Schmeichel. Leicester n’abdiquait pas pour autant, à l’instar de City qui faisait tout pour mettre le troisième.

Mais les locaux payaient leurs nombreux efforts et devenaient très courts physiquement. Le coup de sifflet final se faisait attendre sur le visage de certains Foxes.

City continuait de gérer son avantage sans parvenir à inscrire le troisième but pour signer sa dixième victoire consécutive en Premier League.

Une fois de plus, l’équipe montre que sa place de leader n’est pas liée au hasard mais bien grâce à ses puissances individuelles mises au service d’un collectif incroyable…

En conclusion

City reste leaders de Premier League et compte neuf point d’avance avant le match de Manchester United…

Homme du match : Kevin De Bruyne

Le meneur de jeu belge ne montre aucun signe de faiblesse et étoffe son jeu exceptionnel avec des buts à couper le souffle ! De quoi faire frémir n’importe quel adversaire…

Et après ?

City reçoit Feyenoord mardi soir dans le cadre de la Ligue des champions avant de se rendre à Huddersfield dimanche prochain.

Actus de l'équipe première

Agüero disponible pour le déplacement à Leicester

Actus de l'équipe première

Pep et Leroy récompensés

PL AWARDS: Pep has landed his second consecutive Manager of the Month award

Manchester City remporte deux trophées individuels suite au mois d'octobre

City obtient deux trophées de Premier League après un très bon mois d'octobre

Actus de l'équipe première

Les points positifs de ce début de saison