quote linkedin dugout

Comptes-rendus des matchs | Season 2017/18

Vidéo Galerie photos

Leicester02 Leicester City 1
Man City 1

พวกเราทำได้อีกครั้ง! เรือใบแล่นฉิวเข้าสู่รอบรองฯคาราบาวคัพ

พวกเราทำได้อีกครั้ง! เรือใบแล่นฉิวเข้าสู่รอบรองฯคาราบาวคัพ

Carabao Cup King Power Stadium Att:31562 mardi 19 décembre 2017 19:45:00

Leicester City

1

Vardy (pen)

1 - 1

Manchester City

1
Arbitre
Robert Madley
Matchday centre

Leicester City:

  • Hamer
  • Fuchs
  • Maguire
  • Dragovic (Benalouane 111e)
  • Amartey
  • Chilwell (Gray 72e)
  • Iborra
  • King
  • Albrighton (Mahrez 57e)
  • Iheanacho (Vardy 57e)
  • Okazaki
Remplaçants non utilisés:
Jakupovic, Simpson, Ulloa

Manchester City:

  • Bravo
  • Mangala (Walker 82e)
  • Danilo Adarabioyo
  • Zinchenko
  • Gündogan
  • Foden
  • (Dele-Bashiru 90e) Touré
  • Veiga de Carvalho e Silva
  • de Jesus
  • Diaz (Nmecha 87e)
Remplaçants non utilisés:
Delph, Santana de Moraes, Duhaney, Sané

Claudio Bravo a une fois de plus été le héros de City lors de cette séance de tirs au but alors que les Citizens se sont imposés face à Leicester (4-3 aux TAB) pour se qualifier pour les demi-finales de la Carabao Cup.

En résumé

Les onze de départ était très différent de celui de ces dernières semaines mais tout aussi efficace. Les visiteurs ont rarement touché le ballon pendant les 15 premières minutes au King Power Stadium.

Les Skyblues proposaient un football fluide et créatif. Il était évident que la philosophie de Pep Guardiola a été intégrée par l’ensemble de l’équipe première, tant par les cadres que par les joueurs plus rarement titulaires.

City se créait sa première occasion dans cette rencontre grâce à Bernardo Silva. Le portugais parvenait à trouver de l’espace dans la surface des Foxes avant de décocher un tir croisé que le gardien de Leicester, Ben Hamer, repoussait sans problème.

Une minute plus tard, Hamer laissait le ballon s’échapper. Ilkay Gündogan en profitait mais sa frappe était repoussée par la défense des Foxes vers Barnardo Silva. Et ce dernier manquait de justesse le cadre…

Gündogan imposait sa présence en milieu de terrain et l’allemand a bien failli surprendre Hamer à la 20e.

Les Skyblues sont finalement sortis de l’impasse à la 26e. Un but initié par Gündogan, l’allemand reprenant possession du ballon au niveau de la ligne médiane et accélérant dans l’axe et passant trois défenseurs pour décaler Bernardo Silva sur la droite. Le portugais n’a commis une aucune erreur et passé Hamer d’un pointu du gauche pour donner l’avantage aux siens.

C’était plus que mérité pour les Citizens qui dominaient entièrement ce début de match.

Bernardo a bien faille doubler la mise quelques minutes plus tard après une bonne combinaison avec Brahim Diaz et Phil Foden.

Claudio Bravo n’a été sollicité qu’à deux reprises dans cette première période, empêchant notamment l’ancien Citizen Kelechi Iheanacho d’égaliser.

Les Foxes sont revenus des vestiaires avec de meilleures intentions, mettant la pression sur la défense Citizen, mais Gabriel Jesus a bien failli mettre les siens à l’abri à peine entré sur le terrain.

Servi par Gündogan, l’attaquant brésilien filait à toute allure vers le but mais est tombé dans la surface sous la pression de Dragovic environ une heure de jeu, Riyad Mahrez et Jamie Vardy sont entrés sur le terrain pour tenter de faire la différence pour Leicester.

Du côté de City, Lukas Nmecha et Tom Dele-Bashiru faisaient leur début pour City alors qu’il semblait que les Citizens se dirigeaient vers une courte victoire.

Les Foxes ont mis sous pression la défense des Skyblues bien orchestrée par Tosin Adarabioyo et Eliaquim Mangala. Le nez en sang après un contact violent, ce dernier a dû cependant cédé sa place dans un temps additionnel semblant excessif (8 minutes) pour cette rencontre.

Et deux minutes avant le coup de sifflet final, les Foxes obtenait un penalty pour une faute (jugée durement) de Kyle Walker sur Demarai Gray.

Vardy transformait le penalty et permettait ainsi aux siens d’égaliser sur le fil et d’arracher la prolongation.

Les deux équipes n’ont pas été en mesure de se départager dans les 30 minutes suivantes malgré un excellent coup franc signé Yaya Touré détournée par Hamer et une puissante frappe d’Oleksandr Zinchenko qui est venu frôler la barre.

La qualification pour les demi-finales de la Carabao Cup se décidait sur tirs au but en appliquant le système ABBA.

Gundogan, Yaya Touré, Nmecha, Gabriel Jesus ont tous passé Hamer sans problème avant que Vardy ne manque le cadre. Bravo est ensuite venu repousser la frappe de Mahrez pour offrir la victoire aux Citizens !

Moment clé

La décision de Robert Madley d’ajouter huit minutes de temps additionnel et d’accorder facilement un penalty à ce stade du patch a sans aucun doute changé le court du match en faveur de Leicester.

Homme du match : Bernardo Silva

Le milieu de terrain a travaillé sans relâche au cours de ces 90 minutes.

En conclusion

Les Citizens joueront les demi-finales en janvier qui se déroule sur le principe d’un match aller-retour. Le match aller se déroulera la 9 ou 10 janvier et le match retour aura lieu deux semaines plus tard le 23 ou 24 janvier. City ne connaît pas encore son adversaire pour cette rencontre. Il s’agira d’Arsenal, de Bristol City/Manchester United ou bien Chelsea/Bournemouth.

Le tirage au sort se déroulera après le match entre Manchester United et Bristol City.

Et maintenant ?

City accueille Bournemouth à l’Etihad ce samedi et va chercher à consolider son avance de 11 points en tête du classement.

Les hommes de Pep guardiola se déplaceront ensuite sur la pelouse de Newcastle United le 27 décembre.

Avant-match

Leicester vs City : Ce qu'il faut savoir

Actus de l'équipe première

KDB : Les trophées sont nos seules préoccupations

ON FIRE: Kevin De Bruyne leaves Tottenham's Hugo Lloris with no chance for City's second.

Après la superbe victoire 4-1 face à Tottenham, Kevin De Bruyne a insisté sur la concentration de lui et ses coéquipiers à uniquement aller chercher des trophées en fin de saison.

De Bruyne préfère les titres aux records.

Actus de l'équipe première

Pep : "City a mis la pression même sans le ballon"