quote linkedin dugout

Comptes-rendus des matchs | Season 2017/18

Vidéo Galerie photos

Bournemouth Bournemouth 1
Man City 2

DÉLIVRANCE: Sterling se dirige vers les fans ayant fait le déplacement pour célébrer son but alors qu'il vient d'offrir à City la victoire dans les toutes dernières minutes.

DÉLIVRANCE: Sterling se dirige vers les fans ayant fait le déplacement pour célébrer son but alors qu'il vient d'offrir à City la victoire dans les toutes dernières minutes.

Premier League Vitality Stadium samedi 26 août 2017 11:30:00

Bournemouth

1

Daniels

1 - 2

Manchester City

2

Jesus Sterling 97e

Arbitre
Mike Dean

Bournemouth:

  • Begovic
  • S Cook
  • Smith
  • Daniels
  • Mings
  • Aké
  • Gosling
  • Surman
  • Arter
  • Defoe (Afobe 72e) (Mousset 93e)
  • King
Remplaçants non utilisés:
L Cook, Smith, Fraser, Boruc, Ibe

Manchester City:

  • Ederson
  • Otamendi
  • Mendy
  • Kompany
  • De Bruyne
  • Danilo
  • Bernardo (Agüero 65e)
  • Silva (Stones 97e)
  • Fernandinho
  • Sterling
  • Jesus (Sané 83e)
Remplaçants non utilisés:
Touré, Bravo, Delph, Mangala

Raheem Sterling a marqué le but de la victoire dans les dernières minutes du temps additionnel avant d'écoper d'un second carton jaune et d'être expulsé. Mené, City est revenu au score pour au final s'imposer de manière dramatique face aux Cherries.

Pos Team P GD Pts
1 Manchester United 3 +10 9
2 Liverpool 3 +5 7
3 Huddersfield Town 3 +4 7
4 Manchester City 3 +3 7

Après un nul concédé contre Everton lundi dernier, City se devait de réagir rapidement sur la pelouse d’une équipe qui lui réussit plutôt bien ces dernières années : Bournemouth.

Et c’est chose faite avec cette victoire obtenue dans les toutes dernières secondes grâce au but de Raheem Sterling. Trois points qui tombent bien et que plus personne n’espérait vraiment et ont transporté de joie les fans, venus en nombre au Vitality Stadium soutenir leur équipe.

Le résumé

Le plan d’Eddie Howe aura tenu 95 minutes. La grosse pression mise par les locaux aura déstabilisé City dès le début de la rencontre mais, à force d’abnégation, City a fini par contenir les Cherries. Les locaux ont naturellement vu leurs ambitions offensives diminuer alors que le temps s’écoulait.

Le match débutait plutôt calmement et Bournemouth jouait clairement sans complexe à l’image de Joshua King qui, par ses mouvements, déstabilisait Fernandinho avant de voir sa frappe être contrée par Kompany (5e).

Les Cherries, réputés pour leur beau jeu, concrétisaient leur premier temps fort par une frappe stratosphérique du latéral gauche, Charlie Daniels.

Suite à une relance de la tête de Vincent Kompany, le défenseur anglais, complètement excentré en dehors de la surface, reprenait d’une demi-volée un ballon qui s’envolait pour aller littéralement fracasser la barre d’Ederson totalement impuissant sur ce coup (11e).

Les locaux concrétisaient donc leur domination et profitaient des imprécisions de Manchester City pour passer devant avec un but sublime.

Battus dans la plupart des duels, les Citizens étaient logiquement menés au score.

D’autant plus que le temps fort ne cessait pas côté Bournemouth… Et sans la parade d’Ederson sur une frappe de Defoe, les locaux auraient pu doubler l’avantage (18e).

Malmené, City a fini par sortir de sa torpeur après ce deuxième avertissement et s’en est remis à ses génies.

Après un coup franc rapidement joué (21e), David Silva trouvait magnifiquement Gabriel Jesus, qui résistait au retour du défenseur et trompait Begovic d’un ballon glissé au sol.

Cette égalisation sonnait la fin du ‘’calvaire’’ de City tant les joueurs retrouvaient leurs automatismes.

Deux minutes plus tard, Mendy, qui faisait ses débuts pour City lors de ce match, centrait directement à la réception d’une transversale de Bernardo Silva en direction de Danilo. Mais le milieu Portugais ne cadrait pas sa reprise à la suite de cette magnifique inspiration de l’ancien Monégasque.

City finissait cette première mi-temps en campant littéralement dans la moitié de terrain de Bournemouth désormais incapable de ressortir le ballon proprement.

Très en vue pour son premier match, Benjamin Mendy déstabilisait la défense adverse grâce à ses centres souvent effectués en première intention. Sa complicité grandissante avec Kevin De Bruyne confirmait que les locaux étaient au bord de la rupture.

Begovic s’employait une fois de plus à la suite d’une reprise de Fernandinho (43e).

Mike Dean sifflait la mi-temps pour le plus grand bonheur des Cherries qui au bout des quarante-cinq premières minutes tenait en échec un Manchester City aux deux visages.

Le scénario se répétait au retour des vestiaires mais cette fois-ci l’équipe d’Eddie Howe trouvait quelques failles dans le pressing de City et obtenait quelques ballons de relance.

Mais City continuait de pousser sous l’essor en grande partie de son côté gauche, toujours dynamité par De Bruyne et Mendy.

Toutefois, Bournemouth n’abdiquait pas et City se faisait plus que peur.

Suite à une mauvaise relance d’Otamendi, la reprise de Joshua King s’écrasait sur le poteau droit d’Ederson. De quoi rappeler à cet instant aux Citizens que malgré leur domination, le score était toujours nul et que les Cherries n’avaient pas dit leur dernier mot…

Fidèles à leur philosophie, ces derniers continuaient de jouer le jeu et tentaient de surprendre une seconde fois les Citizens. Mais les occasions de Manchester City continuaient d’affluer et, progressivement, le bloc des locaux reculait de plus en plus.

Alors que nous attaquions les quinze dernières minutes de jeu, la tête d’Otamendi, laissé seul, venait finir sa course sur le poteau.

Les tactiques tombaient presque dans l’oubli lors des ultimes minutes tant les attaques des deux équipes se débridaient.

L’occasion pour De Bruyne, pas décisif aujourd’hui mais très juste, d’essayer de mettre de l’ordre dans les estocades de Manchester.

La tâche n’était pas simple alors que les locaux décidaient finalement de se recroqueviller dans leur moitié de terrain.

City n’y arrivait toujours pas et Guardiola décidait de faire entrer un renfort de poids avec Leroy Sané (52e), puis Agüero (66e).

L’Allemand tentait par ses dribbles de déstabiliser la défense mais ce n’était désormais plus une ligne de trois défenseurs à affronter mais bien dix joueurs à battre et un Begovic très vigilant entre ses poteaux.

City continuait de frapper à la porte des Cherries. En vain…

Avec cinq minutes de temps additionnel annoncées, le match s’emballait soudainement. La tension était palpable et l’envie d’une victoire plus fort que tout. Les Citizens perdaient un à un leur calme, à l’image de Sterling, averti suite à un accrochage avec Mings.

Alors que les hommes de Pep Guardiola dominaient mais étaient dans l’impasse, les locaux se procuraient une dernière occasion (96e). Mais Ederson, auteur d’une très bonne rencontre, sortait la frappe de King et sauvait les siens.

Or, la force des grandes équipes se révèle toujours dans les moments les plus tendus. Et Sterling, au bout du temps additionnel et plus précisément à la 97e minute, offrait la victoire à City !

À la suite d’une attaque, Sterling retrouvait le ballon dans la surface et sa frappe contrée tombait miraculeusement dans les filets de Begovic.

N’annihilant pas cette fin de match complètement folle, Mike Dean excluait Sterling pour avoir jugé sa célébration un peu trop exubérante. Le héros du jour était allé sauter dans le parcage de ses supporters.

Quelques secondes plus tard et après un dernier centre, l’arbitre sifflait la fin de la rencontre à la 101e minute !

L’équipe n’aura clairement pas montré son plus beau jeu mais a sans aucun doute fait plaisir aux amoureux de la Premier League avec une fin de match folle et trois points précieux. Et c’est bien là l’essentiel ! 

La compo

Pep Guardiola a effectué plusieurs changements pour ce match contre les Cherries. Raheem Sterling, Bernardo Silva et Danilo étaient tous titulaires au Vitality Stadium. Benjamin Mendy, qui faisait ses débuts pour City, était également dans le onze de départ/

Gabriel Jesus a été préféré à Sergio Agüero en pointe et John Stones a pris place sur le banc.

Le moment clé

C’est assez facile cette fois-ci… Il s’agit bien entendu du but de Raheem Sterling en toute fin de match.

Homme du match : Gabriel Jesus

Créatif et acharné, Gabriel Jesus n’a pas cessé de tourmenter la défense des Cherries dès le début de cette rencontre et ce jusqu’à la 82e, lorsqu’il a été remplacé. Il a commencé et terminé le mouvement qui s’est soldé par son premier but de la saison.

Et après?

C’est la trêve internationale ! Pas de match donc pour les Citizens avant le 9 septembre et une affiche à domicile qui promet : Liverpool. Juste après la visite des hommes de Jürgen Klopp à l’Etihad, Man City débutera sa campagne Ligue des champions et affrontera Feyenoord à l’extérieur.

Actus de l'équipe première

Bournemouth vs City: En direct !

Suivez le match minute par minute sur notre compte officiel Twitter!

Suivez cette troisième journée de Premier League sur notre compte officiel Twitter!

Actus de l'équipe première

Bournemouth vs City: En direct !

Suivez le match minute par minute sur notre compte officiel Twitter!

Suivez cette troisième journée de Premier League sur notre compte officiel Twitter!

Galeries photos

Dernier entraînement avant Bournemouth