S'il y a un joueur sur lequel on pouvait compter dans les grandes occasions, c'est bien Yaya Touré.

Lors de sa carrière à City, l'Ivoirien a toujours été là quand il le fallait vraiment.

C'est là où on reconnaît les grands joueurs : plus les enjeux sont hauts, plus ils élèvent leur niveau. Lors des huit ans qu'il a passés à l'Etihad, Yaya est devenu l'homme de la cituation pour City à de nombreuses occasions.

Un talent qui n'a jamais été mieux illustré que lors de la finale de Capital OneCup contre Sunderland en 2014, où le but de Yaya a été décisif dans le come-back de City.

Les Skyblues se sont imposés à Wembley. Favoris contre les Mackems, les Citizens étaient menés après le but de Fabio Borini à la 10e minute.

Sunderland a tenu l'écart jusqu'à la pause. 10 minutes après le début de la deuxième mi-temps, les hommes de Gus Poyet étaient encore devant.

Jusqu'à ce que Yaya entre en scène.

City avait besoin d'un moment d'inspiration et d'innovation. Sunderland jouait la défense, le milieu de terrain a répondu présent.

Après une construction patiente, l'Ivoirien reçoit la passe de Pablo Zabaleta à presque 30 mètres du but.

Instinctivement, Yaya a décroché un enroulé du droit fabuleux qui a laissé Vito Mannone impuissant. Le ballon est allé se loger dans la lucarne.

La puissance et la trajectoire du tir de Yaya était tout bonnement incroyable.

C'était un but digne d'une finale de coupe. Ça a été un moment qui a changé le match.

Peu après l'engagement, les Citizens ont lancé une autre attaque qui a permis à Samir Nasri de marquer pour prendre l'avantage dans le match.

Notre victoire a été assurée dans le temps additionnel lorsque Jesus Navas a lancé une contre-attaque dévastatrice pour sceller le destin des Black Cats et faire en sorte que City soulève sa première League Cup depuis 1976.

Mais l'action du match, elle, était signée Yaya.