Claudio Bravo déclaré qu’il lui a fallu un mental d’acier pour revenir après sa blessure qui l’a éloigné des terrains la saison dernière.

La saison 2018/19avait à peine commencé lorsque le gardien de City a été victime d’une rupture du tendon d’Achille à l’entraînement qui l’a mis sur la touche lors de l’année qui a vu les hommes de Pep Guardiola faire le quadruplé. 

Alors qu’on l’aurait excusé de broyer du noir quand on connaît la sévérité de la blessure, Bravo a gardé un état d’esprit positif.

Le joueur de 36 ans a admis que cette période avait été difficile, mais il a gardé la tête haute et a joué chacun des matches de présaison en Asie. Le gardien préfère aller de l’avant avec optimisme plutôt que de penser à la saison dernière, particulièrement frustrante pour lui.

« Je me sens bien, pour être honnête, a déclaré le portier de City. C’est déjà derrière moi, je n’y ai plus pensé lorsque j’ai recommencé à jouer. »

« Je suis très heureux, parce que j’ai bien récupéré et j’ai retrouvé mon niveau. C’était mon objectif principal. »

« Ç’a été difficile. J’ai passé trois mois quasiment sans bouger, je pouvais marcher avec des béquilles mais j’étais très limité. »

WATCH: Yokohama v City: Extended highlights

« J’ai subi quelques opérations et je ne pouvais plus faire grand-chose après... »

« C’était difficile parce qu’on veut toujours être là, jouer son rôle sur le terrain, surtout si on est plus âgé et qu’on veut aider l’équipe. »

« Mais il faut garder à l’esprit le fait qu’on est blessé, et se concentrer sur la récupération, surtout avec une blessure aussi difficile. »

« On doit être prudent et garder les pieds sur terre »

« On doit être au courant du fait que ce genre de blessure peut être grave et vous forcer à abandonner votre carrière. »

Ce dernier point en particulier a de quoi faire peur à n’importe quel joueur. 

Tout le monde veut avoir le contrôle sur la fin de sa carrière plutôt que d’être écarté des terrains en raison de circonstance qu’il ne peut pas contrôler.

Mais Bravo a concentré toute son énergie sur son rétablissement. Il a ainsi pu récupérer avec un état d’esprit positif.

« J’étais calme dès le premier jour », explique le gardien. 

WATCH: Wolves v City: Extended highlights

« Je savais que je pouvais surmonter cette difficulté et aujourd’hui, je me sens vraiment heureux quand je vois où je suis et le chemin que j’ai pu faire après la blessure – et quelle blessure.

« Il faut travailler dessus un bon moment pour éviter une rechute, et ne pas se soucier de ça après la récupération. »

« Je pense que le mental est aussi important que le physique. Si on n’a pas le bon état d’esprit, ça devient plus dur de surmonter ce type d’épreuve. Je pense que le corps est tout aussi important. Dans mon cas, le mental était la clef. »

« Il fallait que tout redevienne normal sans signe de fatigue ou aucun pépin dans la zone qui a été touchée. Quand on y arrive, ça fait vraiment du bien. »

« Je me sens bien. Le rétablissement s’est bien passé et n’a pas duré plus longtemps que prévu. »

« J’aimerais remercier mes coéquipiers et les gens – le staff et les supporters – qui étaient là. »