Suite de notre série alphabétique autour des Citizens ayant participé à la Coupe du monde... Aujourd'hui, zoom sur le défenseur irlandais Tony Phelan !

P comme Phelan

Terry Phelan a rejoint Manchester City depuis Wimbledon pour 2,5 millions de livres sterling en 1992. Peter Reid essayait alors de bâtir une équipe susceptible de continuer sur la lancée de la cinquième place de la saison précédente. 

C’était un transfert de poids. Phelan a aidé Wimbledon à gagner la FA Cup en 1988 dans un des plus grands matches de l’histoire de la compétition. Il est devenu le défenseur le plus cher de l’histoire. Le football anglais subissait une transformation majeure de son histoire avec l’arrivée de la Premier League. City était alors une équipe montante qui avait faim de succès.

En 1995, Phelan quitte le Club pour Chelsea alors que City luttait pour le maintien en Premier League sous le commandement d’Allan Ball. Le Club a été relégué et, en 1998, nous jouions en troisième division anglaise. D’aucuns disent qu’il est parti au bon moment…

Pendant le temps qu’il a passé à Maine Road, Phelan a joué pour l’Irlande au Mondial américain de 1994 dans l’équipe de Jack Charlton. Quatre ans plus tôt, Charlton a mené l’Irlande en quarts de finale contre l’Italie en 1990. C’était alors leur première apparition lors d’une Coupe du monde. Aux Etats-Unis, ils arrivent en huitièmes de finale malgré une forte opposition en poule.

Terry Phelan

Le premier match des hommes en vert est – à raison – considéré comme l’un des plus grands matches de l’histoire de la Coupe du monde. Phelan a démarré au poste de latéral droit, son coéquipier à City Alan Kernaghan le regardant depuis le banc. L’équipe d’Irlande a réussi à gagner de façon mémorable contre l’Italie finaliste cette année-là (1-0). 

Phelan a gardé sa place pour le deuxième match de groupe de l’Irlande contre le Mexique, qui s’est conclu par une défaite 2-1 des hommes de Jack Charlton. Lors de la troisième journée du Mondial, le défenseur ne rentre pas lors du match contre la Norvège (0-0). Ce résultat permet aux Irlandais, deuxièmes de leur groupe,de passer en huitièmes de finale où ils rencontrent les Pays-Bas.

Malgré la présence de Terry Phelan dans le 11 de départ, les Pays-Bas battent l'Irlande. Les buts de Dennis Bergkamp et Wim Jonk mettent un terme à la compétition des hommes en vert.

Au total, Phelan a joué 42 matches sous les couleurs irlandaises. Après son départ de Chelsea, le défenseur connu pour sa vitesse passe par Everton, Crystal Palace, Fulham et Sheffield United. Il finit sa carrière au sein de Charleston Battery, outre-Atlantique, et Otago United, en Nouvelle-Zélande.