quote feed-section sponsor-promos cf show linkedin dugout

Actus de l'équipe première

Vidéo 1 Galerie photos

Abécédaire du Mondial : Q comme Quinn

GREEN GIANT: Niall Quinn in the thick of the World Cup finals action for the Republic of Ireland

GREEN GIANT: Niall Quinn in the thick of the World Cup finals action for the Republic of Ireland

Suite de notre série alphabétique autour des Citizens à la Coupe du monde. Aujourd'hui, un ancien attaquant de City...

Q comme Quinn

Avec une carrière de 19 ans au meilleur niveau, Niall Quinn s'est établi comme un des attaquants anglais les plus efficaces et les plus fiables. 

Après avoir commencé sa carrière professionnelle chez les seniors d'Arsenal à 17 ans, Quinn a rejoint Manchester City en 1990, pour un montant de 800 000 livres sterling sous le management de Howard Kendall.

Bien qu'entravé par quelques blessures, l'Irlandais d'1,93m a prouvé son utilité aux Sky Blues entre 1990 et 1996. Il fera plus de 200 apparitions sous le maillot de City et marquera plus de 70 buts pour l'équipe, toutes compétitions confondues.

Niall Quinn s'est aussi illustré en équipe nationale en République d'Irlande entre 1986 et 2002. L'attaquant a marqué 21 buts pour 92 titularisations, ce qui en fait le deuxième meilleur buteur irlandais de tous les temps.

Quinn était membre de l'équipe qui a disputé le Mondial en 1990 et 2002, ainsi que l'Euro 1988.

C'est en Italie, en 1990, que Quinn et ses compatriotes ont sans doute passé leurs meilleurs moments avec l'Irlande, alors que l'équipe menée par Jack Charlton a défié tous les pronostics pour arriver jusqu'en quarts de finale. 

Quinn est resté sur le banc pour le premier match des hommes en vert (un nul 1-1 contre l'Angleterre) avant de rentrer sur le terrain en cours de match pour le match contre l'Egypte (0-0).

L'attaquant a ensuite été titulaire contre les Pays-Bas, dans un match décisif pour la qualification de l'Irlande en huitième de finale. Quinn a été décisif à la 71e minute, qui a qualifié l'île d'émeraude pour les phases éliminatoires.

En huitième, le match contre la Roumanie se termine sur un score nul et vierge après 120 minutes extrêmement tendues. 

L'Irlandais a fait preuve de sang froid pour transformer son tir au but. Résultat : 5 tirs à 4, l'Irlande se qualifie pour les quarts.

Quinn était encore une fois titulaire au Stadio Olimpico dans un match disputé. Mais l'aventure irlandaise prend fin à cause d'un but de Toto Schillaci.

Blessé, Quinn rate le Mondial 1994. Il a pu toutefois participer à la compétition en 2002 au Japon et en Corée. L'attaquant évoluait à Sunderland. 

À 35 ans, Niall a apporté son expérience pour se qualifier en huitièmes, notamment avec un nul 1-1 contre l'Allemagne finaliste cette année-là. L'Irlande est tombée en huitième de finale, après un nul 1-1 contre l'Espagne, conclu par une séance de tirs au buts, remportée (3-2) par les hommes de José Antonio Camacho. 

Actus de l'équipe première

Abécédaire du Mondial : P comme Phelan

A-Z: Today we focus on Terry Phelan, who played for Ireland at the 1994 World Cup

Suite de notre série alphabétique autour des Citizens ayant participé à la Coupe du monde... Aujourd'hui, zoom sur le défenseur irlandais Tony Phelan !

Suite de notre série alphabétique. Aujourd'hui, Terry Phelan !

Actus de l'équipe première

Abécédaire du Mondial : O comme Otamendi

THE GENERAL: Putting the spotlight on Nicolas Otamendi...

Suite de notre série alphabétique autour des Citizens à la Coupe du Monde. Aujourd'hui, zoom sur le défenseur argentin Nicolas Otamendi.

Suite de notre série alphabétique autour du Mondial. Aujourd'hui, Le Général...

Actus de l'équipe première

Mondial : Focus sur Fabian Delph (#9)