quote linkedin dugout

Actus de l'équipe première

Vidéo 1 Galerie photos

Mahrez peut-il marcher dans les pas de Benarbia ?

Riyad Marrez n'est évidemment pas le premier joueur algérien qui évolue dans nos rangs...

Trois Algériens ont déjà joué pour Manchester City. Même si Djamel Belmadi et Karim Kerkar n’ont pas laissé un souvenir impérissable de leur passage en 2002/03, leur prédécesseur, Ali Benarbia, lui, a laissé son empreinte sur le club.

Peu de monde le connaissait lorsqu’il est arrivé en Angleterre à la recherche d’un nouveau club. L’ancien joueur français avait joué pour Bordeaux et Monaco et avait été capitaine du PSG. Au total, il a fait 400 apparitions en Ligue 1.

Alors qu’il était âgé d’un an seulement, lui et sa famille quittent l’Algérie, son pays d’origine, pour la France. Malgré son talent et le respect qu’on lui portait, il n’a jamais été sélectionné pour représenter les Bleus, même s’il remplissait toutes les conditions requises. L’Algérie a approché Benarbia en 1986 alors qu’il n’avait que 18 ans. S’il n’a jamais refusé de jouer pour la sélection nationale, on disait de lui qu’il était surpris par ce qu’il pensait être un manque de professionnalisme de l’équipe nationale algérienne à cette époque. 14 ans ont dû passer avant qu’il enfile le maillot vert et blanc pour la première fois à 31 ans. Il fera uniquement 7 apparitions sous les couleurs algériennes.

Ali avait presque 33 ans lorsqu’il est arrivé pour un essai à Sunderland, mais il a eu le sentiment que le club n’a pas fait grand-chose pour le faire signer. Selon lui, on lui avait manqué de respect lors de son passage. 

Peter Reid, l’entraîneur des Black Cats, voulait alors le voir s’entraîner avant de décider si, oui ou non, il allait proposer un contrat à Ali. Ce dernier ne pensait pas avoir quoi que ce soit à prouver et a décidé que Sunderland n’était pas pour lui.

Kevin Keegan a su que Benarbia était disponible par le biais d’un agent, et a invité le joueur à manger pour discuter. Il a dit à Ali ce qu’il avait besoin d’entendre, et l’Algérien a signé avec le club avant même de reprendre l’avion pour rentrer chez lui.

Comme Georgi Kinkladze et Eyal Berkovic avant lui, 10 minutes ont suffi à Benarbia pour ensorceler Maine Road lors de son premier match contre Birmingham City. À la fin du match, celui que personne ne connaissait était au centre de toutes les conversations.

CULT HERO: Ali B is fondly remembered with supporters of a certain age

Ali a distribué deux passes décisives, et aurait pu en donner deux autres avec un peu plus de réussite. Au moment de son remplacement à la 74eminute, il a reçu une standing ovation. Un premier match tonitruant dont Keegan dira plus tard : « Nos supporters n’ont pas eu beaucoup de héros lors des 20 ou 30 dernières années, ça remonte d’ailleurs probablement à l’ère de Colin Bell. Mais Benarbia est de cette trempe, ça ne fait aucun doute. »

« C’était le joueur français de l’année deux saisons plus tôt et je l’ai fait signer gratuitement. Quelle aubaine ! »

La question principale : pourquoi personne n’avait entendu parler de lui en Angleterre ? Benarbia avait tout ce qu’il fallait – la technique, une intelligence et une vision du jeu fantastiques. Il n’était peut-être pas au meilleur moment de sa carrière, mais à partir de l’instant où ils l’ont vu la première fois jusqu’à son dernier match deux ans plus tard, les fans de City savaient qu’ils étaient en présence d’un joueur très spécial.

GÉNIE CRÉATIF 

Aux côtés du magicien israélien Berkovic, City avait peut-être un des meilleurs milieux de terrain du pays – y compris en Premier League, où les Skyblues avaient la ferme intention de retourner. 

Les défenses de Championship ne pouvaient pas museler Benarbia. Ce dernier était puissantphysiquement et ne se faisait pas facilement intimiderpar ses adversaires. Il a inspiré une équipe des plus merveilleusesà regarder jouer pendant la saison 2001/02 – peut-être la plus agréable pour les supporters depuis 20 ans. 

Les Skyblues ont rapidement fini premiers du championnat. De son côté, Ali a été élu joueur de l’année à City. Cette saison, les Citizens ont battu le record de buts marqués en Championship. 

L’influence de Benarbia ne doit pas être sous-estimée. Sa vision du jeu a créé d’innombrables occasions pour Shaun Goater, Darren Huckerby et Paulo Wanchope – tellement d’occasions que Wanchope a déclaré qu’Ali pouvait « vous trouver quand vous ne pouviez pas vous trouver vous-même ! »

Nombreux sont ceux qui se sont demandés s’il serait capable de réitérer l’exploit en première division. Après avoir largement remporté le prix de meilleur joueur de l’année en First Division, ses apparitions se sont faites plus rares en Premier League. 

#lovecity

L’influence d’Ali avait l’air moins grande alors que Bergovic, son partenaire du milieu de terrain, excellait. En cause : l’âge d’Ali et ses jambes fatiguées – l’Algérien avait 34 ans et les exigences de la première division anglaise en termes de vitesse et d’endurance semblaient trop grandes.

Bien qu’il restait un an avant le terme de son contrat, il était clair que Benarbia n’était pas complètement satisfait de son destin à la fin de sa deuxième saison avec le club. Il a alors décidé de mettre fin à sa carrière avec les Skyblues après un match amical contre Mansfield Town en 2003.

Avec la carrière qu’a eue Ali Benarbia, il est compréhensible qu’il ne veuille pas qu’on se souvienne de lui comme d’un joueur de second plan lors de sa dernière saison. Il aura marqué 11 buts pour 78 apparitions sous nos couleurs.

Aujourd’hui, City a un autre meneur de jeu algérien qui crée et marque des buts. Comme Benarbia, il a passé la plupart de sa vie d’adulte en France et la plupart de sa carrière en Ligue 1. 

Comme Benarbia, Riyad a parié sur une carrière anglaise. Comme pour Benarbia, ça a payé pour Riyad.

À son tour, Mahrez va maintenant essayer de marquer City de son empreinte...

Actus de l'équipe première

Riyad Mahrez: Ce que le monde du football en dit…

Le premier joueur à rejoindre City cet été, Ryiad Mahrez, est l'un des meilleurs milieux de terrain de Premier League depuis quelques années.

Le premier joueur à rejoindre City cet été, Ryiad Mahrez, est l'un des meilleurs milieux de terrain de Premier League depuis quelques années.

Actus de l'équipe première

10 choses à savoir sur Riyad Mahrez

Actus de l'équipe première

Riyad Mahrez rejoint Manchester City